Dahlia

 

Le dahlia est originaire des régions chaudes du Mexique, d'Amérique centrale ainsi que de la Colombie. Les Aztèques l'appelaient Cocoxochitl (traduit approximativement en « canne d'eau » en raison de sa tige creuse) et utilisaient quotidiennement ses feuilles, pourtant amères, et leurs tubercules pour nourrir leurs animaux mais aussi pour leurs supposées vertus diurétiques ou anti-épileptiques. Décrit en 1570 par Francisco Hernández, les Aztèques le cultivent aussi comme plante ornementale1. Il est introduit en France en 1802 par le docteur Thibaud, botaniste lui même en poste à l'Ambassade de Madrid où son tubercule est préconisé comme féculent (au goût d'artichaut mais plus âcre et fibreux) pouvant remplacer la pomme de terre. Mais ses vertus alimentaires sont rapidement supplantées par ses valeurs décoratives lorsque les double fleurs de dahlia sont hybridées à partir de 1806 et que des espèces de Dahlias Cactus (issus de Dahlia juarezii appelé « Étoile du Diable » ou « Corne du Diable » aux fleurs aux ligules longues, effilées et contournées) sont importés du Mexique vers la Hollande en 1872 puis en France en 18762. Aujourd'hui offert commercialement, pour ses qualités ornementales, le dahlia compte plus de quarante mille variétés hybrides (Dahlia × hortensis ou Dahlia × cultorum). Les fleurs, aux formes et aux dimensions variées, sont de tous les coloris, sauf le bleu.

Le nom du genre est donné par le directeur du jardin botanique de Madrid Antonio José Cavanilles en hommage au botaniste suédois Anders Dahl mort en 1789, l'année où Cavanilles devait recevoir la plante du Mexique. En 1791, Cavanilles réussit la première floraison européenne du dahlia3. Le genre Dahlia est nommé en Europe du Nord Guéorguina, en l'honneur de Georgi, depuis Carl Ludwig Willdenow.

Dahlia